Ouvrir le menu principal

Page:Verne - Le Château des Carpathes.djvu/197

Cette page a été validée par deux contributeurs.


se disait, ce qui se chantait, ce qui se murmurait même, on pouvait l’entendre quelle que fût la distance, et deux personnes, séparées par des milliers de lieues, causaient entre elles, comme si elles eussent été assises en face l’une de l’autre[1].


'The Carpathian Castle' by Léon Benett 38.jpg
Il regarda dans la direction du plateau d’Orgall.

Depuis bien des années déjà, Orfanik, l’inséparable du baron Ro-

  1. Elles pouvaient même se voir dans des glaces reliées par des fils, grâce à l’invention du téléphote.