Ouvrir le menu principal

Page:Verne - Le Château des Carpathes.djvu/172

Cette page a été validée par deux contributeurs.


Il ne savait, mais il fallait que ce fût… et cela serait… Les obstacles que n’avait pu vaincre Nic Deck, il les vaincrait… Ce n’était pas la curiosité qui le poussait au milieu de ces ruines, c’était la passion, c’était son amour pour cette femme qu’il retrouvait vivante, oui ! vivante !… après avoir cru qu’elle était morte, et il l’arracherait à Rodolphe de Gortz !

À la vérité, Franz s’était dit qu’il ne pourrait avoir accès que par la courtine du sud, où s’ouvrait la poterne à laquelle aboutissait le pont-levis. Aussi, comprenant qu’il n’y avait pas à tenter d’escalader ces hautes murailles, continua-t-il de longer la crête du plateau d’Orgall, dès qu’il eut tourné l’angle du bastion.

De jour, cela n’eût point offert de difficultés. En pleine nuit, la lune n’étant pas encore levée, — une nuit épaissie par ces brumes qui se condensent entre les montagnes, — c’était plus que hasardeux. Au danger des faux pas, au danger d’une chute jusqu’au fond du fossé, se joignait celui de heurter les roches et d’en provoquer peut-être l’éboulement.

Franz allait toujours, cependant, serrant d’aussi près que possible les zigzags de la contrescarpe, tâtant de la main et du pied, afin de s’assurer qu’il ne s’en éloignait pas. Soutenu par une force surhumaine, il se sentait en outre guidé par un extraordinaire instinct qui ne pouvait le tromper.

Au delà du bastion se développait la courtine du sud, celle avec laquelle le pont-levis établissait une communication, lorsqu’il n’était pas relevé contre la poterne.

À partir de ce bastion, les obstacles semblèrent se multiplier. Entre les énormes rocs qui hérissaient le plateau, suivre la contrescarpe n’était plus praticable, et il fallait s’en éloigner. Que l’on se figure un homme cherchant à se reconnaître au milieu d’un champ de Carnac, dont les dolmens et les menhirs seraient disposés sans ordre. Et pas un repère pour se diriger, pas une lueur dans la sombre nuit, qui voilait jusqu’au faîte du donjon central !

Franz allait pourtant, se hissant ici sur un bloc énorme qui lui