Ouvrir le menu principal

Page:Verne - La Jangada, 1881, t1.djvu/38

Cette page a été validée par deux contributeurs.

30
LA JANGADA.

Quant à lui, il les regarda s’éloigner. Puis, lorsqu’il les eut perdus de vue :

« Ah ! il va repasser la frontière ! dit-il d’une voix sourde. Qu’il la repasse donc, et il sera encore plus à ma merci ! Bon voyage, Joam Garral ! »

Et, ces paroles prononcées, le capitaine des bois, se dirigeant vers le sud, de manière à regagner la rive gauche du fleuve par le plus court, disparut dans l’épaisse forêt.