Ouvrir le menu principal

Page:Verne - La Jangada, 1881, t1.djvu/198

Cette page a été validée par deux contributeurs.

190
LA JANGADA.

— Oh ! mon installation ne sera pas longue ! répondit Torrès. Ma personne et rien de plus.

— Vous êtes chez vous, » dit Joam Garral.

Le soir même, Torrès prenait possession d’une cabine près de celle du barbier.

À huit heures seulement, celui-ci, de retour à la jangada, faisait à la jeune mulâtresse le récit de ses exploits, et lui répétait, non sans quelque amour-propre, que la renommée de l’illustre Fragoso venait de s’accroître encore dans le bassin du Haut-Amazone.