Ouvrir le menu principal

Page:Verne - Hector Servadac, Tome 1.pdf/196

Cette page a été validée par deux contributeurs.


CHAPITRE XVII


QUI POURRAIT SANS INCONVÉNIENT ÊTRE TRÈS-JUSTEMENT INTITULÉ : DU MÊME AUX MÊMES.


Il ne restait plus aux navigateurs de la Dobryna qu’à revenir à l’île Gourbi. Cet étroit domaine était, vraisemblablement, la seule portion de l’ancien sol qui pût recevoir et nourrir ceux que le nouvel astre emportait dans le monde solaire.

« Et, après tout, se dit le capitaine Servadac, c’est presque un morceau de la France ! »

Ce projet de retour à l’île Gourbi fut donc discuté, et il allait être adopté, lorsque le lieutenant Procope fit observer que le nouveau périmètre de la Méditerranée n’était pas encore entièrement reconnu.

« Il nous reste à l’explorer dans le nord, dit-il, de-