Ouvrir le menu principal

Page:Verne - César Cascabel, 1890.djvu/59

Cette page a été validée par deux contributeurs.
48
césar cascabel.


En vérité, il en est de l’âme comme du fer. Sous les coups répétés, elle se contracte, elle se forge, elle devient plus résistante. Et c’est précisément l’effet qui se produisait chez ces braves saltimbanques. Pendant cette pénible existence, nomade et aventureuse, où ils avaient eu à supporter tant d’épreuves, jamais, sans doute, ils ne s’étaient trouvés dans d’aussi fâcheuses circonstances, leurs économies perdues, le retour au pays par les voies ordinaires rendu impossible. Mais ce dernier coup de marteau leur avait été si rudement asséné par la mauvaise chance, qu’ils se sentaient de force à tout braver dans l’avenir.

Mme Cascabel, ses deux fils et sa fille applaudirent en chœur à la proposition du père. Et pourtant c’était vraiment insensé, et il fallait que M. Cascabel fût singulièrement « emballé » dans son désir de revenir en Europe pour s’être résolu à mettre un tel projet à exécution ! Bah qu’était-ce d’avoir à traverser l’ouest de l’Amérique et la Sibérie asiatique, du moment que l’on se dirigeait vers la France !

« Bravo !… Bravo !… s’écria Napoléone.

— Et bis !… bis !… ajouta Sandre, qui ne trouva pas de mots plus significatifs pour exprimer son enthousiasme.

— Dis donc, père, demanda Napoléone, est-ce que nous verrons l’Empereur de Russie ?

— Certainement, si Sa Majesté le Czar a l’habitude de venir se divertir à la foire de Nijni !

— Et nous travaillerons devant lui ?…

— Oui !… pour peu que cela lui fasse plaisir !…

— Ah ! que je voudrais bien l’embrasser sur les deux joues !

— Peut-être devras-tu te contenter d’une joue, fillette ! répliqua M. Cascabel. Mais si tu l’embrasses, prends bien garde d’abîmer sa couronne !… »

Quant à Clou-de-Girofle, c’était de l’admiration qu’il éprouvait pour le génie de son patron et maître.

Ainsi, itinéraire bien arrêté, la Belle-Roulotte remonterait à travers la Californie, l’Orégon et le territoire de Washington jusqu’à la frontière anglo-américaine. Il restait une cinquantaine de dollars