Ouvrir le menu principal

Page:Verne - César Cascabel, 1890.djvu/439

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
426
césar cascabel.


Survient Cornélia, une femme qui sera terrible lorsqu’elle sera belle-mère. Elle refuse à Sandre la main de Napoléone, et, pourtant, on sent qu’un cœur bat sous ses oripeaux de grande dame du moyen âge.

Grand succès à l’entrée de Jean, en carabinier italien. Il est bien triste, bien défait, le pauvre garçon ! Il a l’air de penser à toute autre chose qu’à son rôle ! Il aimerait mieux jouer celui de Sandre, et que Kayette fût sa fiancée, et qu’il n’y eût plus qu’à la conduire à l’église ! Et que d’heures perdues, lorsqu’il leur en restait si peu à passer ensemble !

Cependant la situation dramatique était tellement forte qu’elle emporta l’acteur. Il eût été impossible de ne pas déployer un énorme talent dans un tel rôle. Songez donc ! Un frère qui revient de la guerre, vêtu en carabinier, et qui prend la défense de sa sœur contre les injonctions hautaines d’une mère et les ridicules prétentions d’un sot !

Superbe, la scène de provocation entre Jean et Clou-de-Girofle ! Cet imbécile tremble de peur, au point que sa mâchoire grelotte, que son regard se trouble, et que son nez s’allonge démesurément. On dirait la pointe d’une épée qui, après lui avoir traversé la tête, sortirait par le milieu de sa face.

Alors éclatent dans la coulisse des cris, bien nourris cette fois. Le jeune Sandre, emporté par son courage, et peut-être avec l’idée de se faire tuer, car la vie lui est à charge, s’élance dans les profondeurs de la forêt d’arbres en caisse. On entend une lutte très violente à la cantonnade, et un coup de feu…

Un instant après, voilà Fracassar, le chef des brigands, qui entre en scène. Il est effrayant avec son maillot rose presque blanc et sa barbe noire presque rousse. Toute la bande scélérate l’accompagne en gesticulant. Au milieu des brigands, figurent Ortik et Kirschef, méconnaissables sous leur perruque et leur défroque. Cornélia, menacée dans son honneur, est saisie par le terrible chef. Sandre se précipite pour la défendre, et il semble bien que le dénouement