Ouvrir le menu principal

Page:Verne - César Cascabel, 1890.djvu/432

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
419
dénouement très applaudi des spectateurs.

qui allait être représentée au cirque de Perm. Et, on ne peut en douter, elle y retrouverait son succès habituel, si les interprètes étaient à la hauteur de l’œuvre.

Ils l’étaient ordinairement, M. Cascabel très farouche, Cornélia très entichée de sa naissance et de sa fortune, Jean très chevaleresque, Sandre très sympathique, Napoléone très touchante. Les rôles, comme on dit, portaient les artistes. Mais, il faut le reconnaître, la famille n’était pas précisément à la gaieté ce jour-là. Elle était fort triste et, certainement, une fois en scène, elle manquerait de verve. Les jeux de physionomie seraient incertains, les répliques de gestes n’arriveraient pas avec la précision voulue… Peut-être les effets de larmes seraient-ils plus vrais, puisque chacun avait envie de pleurer, tandis que, pour les effets de rire, ce ne serait plus cela du tout !

Et lorsque l’on se mit à table au déjeuner de midi, en voyant inoccupée la place de M. Serge — ce qui était comme un avant-goût de la prochaine séparation — la tristesse s’accrut encore… Personne n’avait faim, personne n’avait soif… C’était navrant !

Eh bien ! il ne l’entendait pas ainsi, le directeur de la troupe. Lui avait mangé comme quatre. Et, le repas achevé, il ne se gêna pas pour exprimer son mécontentement.

« Ah çà ! s’écria-t-il, est-ce que cela ne va pas finir ?… Je ne vois que des figures longues d’une aune !… À commencer par toi, Cornélia, et à finir par toi, Napoléone !… Il n’y a vraiment que Clou qui soit à peu près présentable !… Ventre du diable ! ça ne me convient pas, enfants, mais pas du tout !… J’entends que l’on soit gai, et que l’on joue gaiement, et qu’on y mette du sien, et que ça passe la rampe, ou je me fichtrefâche ! »

Et, lorsque M. Cascabel avait employé cette expression, qui lui appartenait en propre, personne n’osait encourir les suites de sa colère. Il n’y avait qu’à obéir… on obéissait.

D’ailleurs, cet homme d’un esprit si inventif avait eu une idée excellente, comme il lui en venait toujours dans des circonstances graves.