Ouvrir le menu principal

Page:Verne - César Cascabel, 1890.djvu/363

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
352
césar cascabel.

district. Il convenait d’éviter l’importante ville de Bérézov, située un peu au-delà de l’Obi.

Encadrée d’une magnifique forêt de cèdres, étagée sur une colline abrupte, dominée par les clochers de ses deux églises, arrosées par la Sosva, que sillonnent incessamment les embarcations et les navires de commerce, cette cité, avec ses deux cents maisons, est le centre d’un marché très suivi, où s’agglomèrent les produits de la Sibérie septentrionale.

Il est bien évident que l’arrivée de la Belle-Roulotte à Bérézov n’aurait pu qu’exciter la curiosité publique, et la police aurait regardé d’un peu près la famille Cascabel. Mieux valait donc éviter Bérézov et même le district de ce nom. Les gendarmes sont les gendarmes, et, surtout quand ils sont cosaques, il est plus prudent de ne rien avoir à démêler avec eux.

Mais, à ce propos, Ortik et Kirschef observèrent très bien qu’il ne convenait pas à M. Serge de passer par Bérézov. Aussi cela les confirma-t-il dans la pensée que ce Russe cherchait à rentrer secrètement en Russie.

Ce fut pendant la seconde semaine de juin que l’itinéraire subit une légère modification, afin de prendre au nord du district de Bérézov. Ce n’était, au surplus, qu’un allongement d’une dizaine de lieues, et, le 16 juin, la petite caravane, après avoir descendu le long d’un grand fleuve, campa sur sa rive droite.

Ce fleuve, c’était l’Obi.

La Belle-Roulotte avait franchi cent quatre-vingt lieues environ depuis le bassin du Pour. Elle ne se trouvait plus maintenant qu’à une centaine de lieues de la frontière européenne. La chaîne de l’Oural, qui se dresse entre ces deux parties du monde, ne tarderait pas à fermer l’horizon.