Ouvrir le menu principal

Page:Verne - César Cascabel, 1890.djvu/319

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
308
césar cascabel.


M. Cascabel et le matelot s’étaient trouvés d’accord à ce sujet ; mais, si l’un ne songeait qu’au danger que courrait le comte Narkine, en ayant affaire à l’administration moscovite, l’autre ne se souciait aucunement de se trouver en présence de ses agents.

Du reste, M. Serge répondit en envisageant la proposition de Jean à un autre point de vue :

« Je te reconnais bien là, mon brave garçon, dit-il, et je te remercie de l’offre que tu fais de te dévouer pour nous ! Mais ton dévouement ne pourrait aboutir. Vouloir, en plein hiver arctique, s’aventurer à travers l’ice-field, franchir les cent lieues qui séparent l’île Kotelnyï du continent, ce serait folie ! Tu périrais en route, mon pauvre garçon ! Non ! mes amis, ne nous séparons pas, et, si nous parvenons d’une façon ou d’une autre à quitter l’archipel des Liakhoff, nous le quitterons tous ensemble !

— Voilà qui est bien dit, ajouta M. Cascabel, et je veux que Jean me promette de ne rien entreprendre sans ma permission…

— Et quand je dis que nous partirons tous ensemble, reprit M. Serge, en s’adressant à Ortik, j’entends par là que Kirschef et vous, vous nous suivrez tous deux… Nous ne vous laisserons pas entre les mains des indigènes.

— Je vous remercie, monsieur Serge, répondit Ortik, et Kirschef et moi, nous saurons être utiles pendant ce voyage à travers la Sibérie. En ce moment, il n’y a rien à tenter. Mais il importe que nous soyons prêts à fuir avant la débâcle, dès que les grands froids auront cessé. »

Et cela dit, Ortik se retira.

« Oui, reprit alors M. Serge, il faudra être prêts…

— Nous le serons ! affirma M. Cascabel. Que ferons-nous pour cela ?… Je veux bien que le loup me croque, si je m’en doute ! »

En effet, de quelle façon pourrait-on prendre congé de Tchou-Tchouk avec ou sans son assentiment, c’était la préoccupation, ou, pour mieux dire, la question à l’ordre du jour. Tromper la vigilance