Ouvrir le menu principal

Page:Verne - César Cascabel, 1890.djvu/275

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
264
césar cascabel.

On creusa un second couloir. (Page 260.)

don de la parole, ils auraient remercié Jean de leur avoir procuré cette bonne aubaine.

« Et, au fait, pourquoi les animaux ne parlent-ils pas ? dit à ce propos M. Cascabel, lorsque tout le monde fut installé pour dîner.

— Par cette raison très simple qu’ils ne sont pas assez intelligents pour parler, répondit M. Serge.