Ouvrir le menu principal

Page:Verne - César Cascabel, 1890.djvu/274

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
263
du 16 novembre au 2 décembre.

ils essayaient de reporter sur la carte la direction présumée de leur dérive.

Il a été dit que la chasse avait cessé de fournir du gibier frais à l’office de la Belle-Roulotte, depuis son départ de Port-Clarence. Qu’aurait pu faire Cornélia de ces oiseaux de mer, dont il est difficile d’enlever le goût huileux ? En dépit de ses talents culinaires, ptarmigans et pétrels eussent été mal reçus des convives. Aussi Jean se dispensait-il de dépenser son plomb et sa poudre contre ces volatiles d’origine par trop arctique. Toutefois, lorsque son service l’appelait au-dehors, il ne négligeait point de prendre son fusil, et, un jour, dans l’après-midi du 26 novembre, il eut l’occasion de s’en servir. En effet, le bruit d’une détonation arriva au campement, et presque aussitôt la voix de Jean qui appelait à son aide se fit entendre.

Cela ne laissa pas de causer une certaine surprise, mêlée d’inquiétude, MM. Serge et Cascabel, Sandre et Clou, suivis des deux chiens, s’élancèrent au-dehors.

« Accourez !… Accourez !… » criait Jean. 

Et, en même temps, il allait et venait comme s’il eut voulu couper la retraite à quelque animal.

« Qu’y a-t-il ? demanda M. Cascabel.

— Il y a que j’ai blessé un phoque, et qu’il va nous échapper, si nous lui laissons gagner la mer ! »

C’était bien un amphibie de grande taille, blessé à la poitrine, qui rougissait la neige de son sang. Et, sans nul doute, il aurait réussi à se dérober, n’eût été l’arrivée de M. Serge et de ses compagnons. Clou se jeta bravement sur l’animal, qui avait renversé le jeune Sandre d’un premier coup de queue. Le phoque fut maîtrisé, non sans peine, et Jean, lui appliquant le canon de son fusil sur la tête, lui fit sauter la cervelle.

Ce n’était pas là un fameux gibier pour les convives habituels de Cornélia, mais c’était du moins une importante réserve de chair pour Wagram et Marengo. Si les deux chiens avaient possédé le