Ouvrir le menu principal

Page:Verne - César Cascabel, 1890.djvu/273

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
262
césar cascabel.


En somme, cette agglomération ne présentait aucun danger, et même, mieux protégée contre le froid, la famille Cascabel y trouverait avantage. Cornélia pourrait, en effet, économiser le pétrole, le réserver en entier pour les besoins de la cuisine. Cela était à prendre en sérieuse considération ; lorsque ce liquide minéral serait épuisé, comment le remplacerait-on ?

Circonstance heureuse d’ailleurs, la température restait supportable à l’intérieur des compartiments — trois ou quatre degrés au-dessus de zéro. Elle remonta même, lorsque la Belle-Roulotte fut ensevelie sous la masse des neiges. En ces conditions, ce n’était pas la chaleur qui risquait de manquer, c’était plutôt l’air, auquel tout accès allait être interdit.

Il y eut alors lieu de procéder à un déblayage, et chacun eut sa part de cette fatigante besogne.

M. Serge commença par faire dégager le couloir qui avait été réservé en dedans du rempart. Puis, un passage fut ménagé afin d’assurer une libre issue au-dehors. On prit soin que l’axe de ce passage fût orienté vers l’ouest. Sans cette précaution, il aurait été obstrué par les chasse-neige de l’est.

Tout danger n’était pas écarté, cependant, ainsi qu’on le verra bientôt.

Il va sans dire que les naufragés ne quittaient la Belle-Roulotte ni jour ni nuit. Ils y trouvaient un sûr abri contre la tourmente, contre le froid qui tendait à s’accroître, ainsi que l’indiquait l’abaissement lent et continu du thermomètre.

Néanmoins, M. Serge et Jean ne négligeaient point de faire leurs observations chaque jour, au moment où de vagues lueurs coloraient cet horizon, sous lequel le soleil continuerait à décliner jusqu’au solstice du 21 décembre. Et toujours cet espoir déçu, d’apercevoir quelque baleinier hivernant dans ces parages, ou cherchant à regagner un port du détroit de Behring ! Toujours cet espoir trompé, de voir le glaçon définitivement figé à quelque ice-field qui se raccorderait au littoral sibérien ! Puis, tous deux, rentrés au campement,