Ouvrir le menu principal

Page:Verne - César Cascabel, 1890.djvu/256

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
245
entre deux courants.

chocs. Le glaçon s’était-il détaché de la portion étranglée du détroit, dont l’ouverture s’évasait à quelques lieues de là sur la mer Glaciale ? Avait-il atteint les parages situés au-dessus du Cercle polaire ? Le courant de Behring l’avait-il, en définitive, emporté sur le courant du Kamtchatka ? Dans ce cas, si les côtes de l’Amérique ne l’arrêtaient pas, n’était-il pas à craindre qu’il fut entraîné jusqu’au pied de l’énorme banquise ?

Combien le jour tardait à venir ! — ce jour qui permettrait sans doute de reconnaître exactement la situation. Les pauvres femmes priaient… Leur salut ne pouvait plus venir que de Dieu.

Le jour parut enfin — 27 octobre. Il n’amena aucun apaisement des troubles atmosphériques. Il sembla même que la furie de la tempête redoublait avec le lever du soleil.

M. Serge et Jean, la boussole à la main, interrogèrent l’horizon : En vain cherchèrent-ils à découvrir quelque haute terre dans la direction de l’est et de l’ouest…

Le glaçon — cela n’était que trop certain — avait dérivé vers le nord sous l’action du courant de Behring.

· · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · ·

Comme on le pense, cette tempête avait causé aux habitants de Port-Clarence les plus vives inquiétudes sur le sort de la famille Cascabel. Mais comment auraient-ils pu lui porter secours, puisque la débâcle interdisait toute communication entre les deux rives du détroit ?…

Il en fut de même au port de Numana, où les deux agents russes, qui avaient passé quarante-huit heures avant elle, avaient annoncé le départ de la Belle-Roulotte. En réalité, s’ils éprouvèrent quelque anxiété pour ceux qui l’accompagnaient, ce ne fut point par sympathie. On sait qu’ils attendaient le comte Narkine sur la côte sibérienne, où ils comptaient s’emparer de sa personne… et il était probable que le comte Narkine avait péri dans ce désastre avec toute la famille Cascabel.

Et, trois jours après, il n’y eut plus lieu d’en douter, lorsque le courant eut rejeté deux cadavres de chevaux dans une petite crique