Ouvrir le menu principal

Page:Verne - César Cascabel, 1890.djvu/214

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
203
adieux au nouveau-continent.


« L’hiver n’est pas précoce, cette année ! fit un jour observer M. Serge à un vieux pêcheur.

— Oui, il y a du retard, lui répondit cet homme. Raison de plus pour ne point vous hasarder, avant d’être certain que le passage est possible. D’ailleurs, votre voiture, c’est plus lourd qu’un piéton, et cela demande plus de solidité ! Attendez qu’une bonne couche de neige nivelle tous les glaçons, et vous pourrez alors rouler comme sur une grande route ! De plus, vous rattraperez vite le temps perdu, sans vous exposer à rester en détresse au milieu du détroit ! »

Il fallait bien se rendre à ces raisonnements venant de gens pratiques. Aussi M. Serge s’appliquait-il à calmer son ami Cascabel, qui se montrait le plus impatient de toute la troupe. L’important, surtout, c’était de ne point compromettre par trop de hâte le voyage et les voyageurs.

« Voyons, lui disait-il, un peu de patience ! Votre Belle-Roulotte n’est point un bateau ; si elle était prise dans une dislocation des glace elle s’en irait bel et bien par le fond. La famille Cascabel n’a pas besoin d’accroître sa célébrité en allant s’engloutir dans les eaux du détroit de Behring !

— En serait-elle accrue, d’ailleurs ? » lui répondit en souriant le glorieux César.

Au surplus, Cornélia intervint, disant qu’elle n’entendait point qu’une imprudence fût commise.

« Eh ! c’est pour vous que nous sommes pressés, monsieur Serge ! s’écria M. Cascabel.

— Soit, mais moi, je ne le suis pas pour vous ! » répondit le comte Narkine.

Malgré l’impatience générale, Jean et Kayette ne trouvaient pas que les jours fussent longs à passer. Jean continuait à instruire Kayette. Déjà elle comprenait et parlait le français avec facilité. Entre eux, il n’y avait plus de difficultés pour s’entendre. Et puis, Kayette se sentait si heureuse au milieu de cette famille, si heureuse auprès de Jean qui l’entourait de tant de soins ! Décidé-