Ouvrir le menu principal

Page:Verne - César Cascabel, 1890.djvu/200

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
189
port-clarence.

rée du détroit, comprise entre le cap du Prince-de-Galles, un peu au-dessus de Port-Clarence et le petit port de Numana, situé sur la côte sibérienne.

« Diable ! dit un jour M. Cascabel, il est vraiment fâcheux que les Américains n’aient pas construit un pont…

— Un pont de vingt lieues ! s’écria Sandre.

— Et pourquoi pas ? fit observer Jean. Il pourrait s’appuyer au milieu du détroit sur l’îlot Diomède…

— Ce ne serait pas impossible, répondit M. Serge, et il est permis de croire que cela se fera un jour, comme tout ce que peut faire l’intelligence de l’homme.

— On se propose bien de jeter un pont au-dessus du Pas-de-Calais, dit Jean.

— Tu as raison, mon ami, répondit Serge. Pourtant, convenons-en, le pont du détroit de Behring serait moins utile que le pont de Calais à Douvres. Positivement, il ne ferait pas ses frais !

— S’il était peu utile pour les voyageurs en général, reprit Cornélia, il le serait pour nous, du moins…

— Eh ! j’y pense ! répliqua M. Cascabel. Mais, pendant les deux tiers de l’année il existe, notre pont, un pont de glace, aussi solide que n’importe quel pont de pierre ou de fer ! C’est dame Nature qui le reconstruit tous les ans, après la débâcle, et elle ne demande pas de péage !

Il disait vrai, M. Cascabel, avec son habitude de prendre les choses par leur bon côté. Pourquoi un pont qui coûterait des millions, quand il suffisait d’attendre le moment favorable pour que le passage fût assuré aux piétons comme aux voitures ?

En effet, cela ne pouvait plus tarder. Il ne fallait qu’un peu de patience.

Vers le 7 octobre, il fut constant que la période d’hivernage était définitivement établie sous cette haute latitude. Il neigeait fréquemment. Toute trace de végétation avait disparu. Les rares arbres du littoral, dépouillés de leurs dernières feuilles, étaient chargés de