Ouvrir le menu principal

Page:Verne - César Cascabel, 1890.djvu/172

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
162
césar cascabel.


« Mademoiselle Napoléone, danseuse de haute corde ! » cria Clou à travers un porte-voix.

Et la fillette, présentée par son illustre père, fit son entrée à la vue du public.

Elle dansa d’abord avec une grâce qui lui valut nombre d’applaudissements, lesquels ne se traduisirent point par des cris ou des claquements de mains, mais par de simples hochements de tête, non moins significatifs. Et il en fut de même, lorsqu’on la vit s’élancer sur une corde tendue entre deux tréteaux, marcher, courir, voltiger avec une aisance qui fut particulièrement admirée des Indiennes.

« À mon tour ! » s’écria le jeune Sandre.

Et le voilà qui vient, salue en se frappant la nuque, se démène, se tortille, se disloque, se contorsionne, se dépense en déhanchements et culbutes, qui fait de ses bras des jambes et de ses jambes ses bras, tantôt lézard, tantôt grenouille, et achève ses exercices par le double saut périlleux.

Cette fois encore, il eut son succès ordinaire. Mais à peine avait-il remercié l’assistance en courbant sa tête jusqu’à ses pieds, qu’un Indien de son âge, se détachant du groupe, vint se présenter, après avoir enlevé son masque.

Et, tout ce travail que venait d’exécuter Sandre, ce jeune indigène l’exécuta avec une souplesse d’échine, une sûreté de mouvements, qui ne laissaient rien à désirer dans l’art de l’acrobate. S’il était moins gracieux que le puîné des Cascabel, il n’était pas moins étonnant. Aussi provoqua-t-il parmi les indigènes les hochements de tête les plus enthousiastes.

On peut être sûr que le personnel de la Belle-Roulotte eut le bon goût de joindre ses applaudissements à ceux du public. Mais, ne voulant pas rester en arrière, M. Cascabel fit signe à Jean de commencer ses tours de jongleur pour lesquels il le croyait sans égal.

Jean sentit qu’il avait à soutenir l’honneur de la famille. Encouragé par un geste de M. Serge et par un sourire de Kayette, il prit suc-