Ouvrir le menu principal

Page:Verne - César Cascabel, 1890.djvu/105

Cette page a été validée par deux contributeurs.
94
césar cascabel.

Galles ; la bouche, c’est la baie de Norton, et la barbiche traditionnelle, c’est la presqu’île d’Alaska, continuée par le semis des îles Aléoutiennes, qui se projette sur l’océan Pacifique. Quant à la tête, elle se termine avec le prolongement de la chaîne des Ranges, dont les dernières pentes vont mourir sur la mer Glaciale.

Telle est la contrée que la Belle-Roulotte allait traverser obliquement sur un parcours de six cents lieues.

Il va sans dire que Jean avait soigneusement étudié la carte, ses montagnes, ses cours d’eau, la disposition du littoral, enfin l’itinéraire qu’il convenait de suivre. Il avait même fait une petite conférence à ce propos, conférence que la famille s’était empressée d’écouter avec le plus vif intérêt.

Grâce à lui, tous — même Clou — savaient que cette contrée, située à l’extrême nord-ouest du continent américain, avait été visitée d’abord par les Russes, puis par le Français Lapérouse et l’Anglais Vancouver, enfin par l’Américain Mac Clure, lors de son expédition à la recherche de sir John Franklin.

En réalité, c’était une région déjà reconnue — en partie seulement — grâce aux voyages de Frédéric Whimper et du colonel Bulxley, en 1865, lorsqu’il fut question d’établir un câble sous-marin entre l’ancien et le nouveau monde par le détroit de Behring. Jusqu’à cette époque, l’intérieur de la province alaskienne n’avait guère été parcouru que par les voyageurs des maisons faisant le commerce des fourrures et des pelleteries.

C’est alors que reparut dans la politique internationale la célèbre doctrine de Monroë, d’après laquelle l’Amérique doit appartenir tout entière aux Américains. Si les colonies de la Grande-Bretagne, Colombie et Dominion, ne leur pouvaient revenir que dans un avenir plus ou moins éloigné, peut-être la Russie consentirait-elle à céder l’Alaska à l’Union, c’est-à-dire quarante-cinq mille lieues carrées de territoire. C’est pourquoi de sérieuses ouvertures furent faites en ce sens au gouvernement moscovite.

Aux États-Unis, tout d’abord, on s’était quelque peu moqué de