Ouvrir le menu principal

Page:Verne - Bourses de voyage, Hetzel, 1904, tome 1.djvu/88

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


l’autre… Si tu aperçois les policemen à temps, rentre aussitôt, et nous filerons par derrière, avant qu’ils n’aient pénétré dans la salle…

— Mais alors, fit observer Ranyah Cogh, Corty ne nous trouvera plus ici…

— Il n’y a pas autre chose à faire », déclara le capitaine.

La situation était des plus embarrassantes. Somme toute, l’important était de ne pas se laisser prendre. Si le coup de l’Alert venait à manquer, si Harry Markel, John Carpenter, Ranyah Cogh, ne parvenaient pas à rejoindre leurs camarades pendant la nuit, ils aviseraient. Peut-être une autre occasion se présenterait-elle ?… Au total, ils ne se croiraient en sûreté qu’après avoir quitté Queenstown.

Le maître d’équipage vida une dernière fois son verre, jeta un rapide regard à travers la salle, et, se faufilant entre les groupes, gagna la porte, qui se referma derrière lui.

À huit heures et demie, il ne faisait pas encore nuit. Le solstice approchait, et c’est à cette époque que s’écoulent les plus longs jours de l’année.

Cependant le ciel était assez couvert. De gros nuages lourds, presque immobiles, s’accumulaient à l’horizon, de ces nuages qui,