Ouvrir le menu principal

Page:Verne - Bourses de voyage, Hetzel, 1904, tome 1.djvu/264

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


pour eux ?… Elle aurait amené la constatation de leur identité… On les aurait reconduits en Angleterre. Cette fois, ils n’eussent pas échappé au châtiment de leurs crimes… Et surtout ils n’auraient pu accomplir celui qu’ils commettraient lorsque l’Alert aurait quitté les parages des Indes occidentales !…

La chance continuait à les favoriser, Harry Markel n’eut pas même à s’expliquer sur le fait du coup de poignard.

En effet, M. Horatio Patterson s’était écrié, en levant les mains au ciel :

« Quoi ! cet infortuné aurait été frappé d’un fer homicide par une main criminelle ?… »

Et, alors, le lieutenant de répondre comme suit :

« La dépêche ajoutait que le matelot avait dû arriver vivant sur la côte, où se trouvait alors une bande de malfaiteurs échappés de la prison de Queenstown… Là, il sera tombé entre leurs mains, et aura été frappé d’un coup de coutelas.

— Alors, observa Roger Hinsdale, il s’agit de la bande des pirates de l’Halifax, qui venait de s’évader, lorsque nous sommes arrivés à Queenstown…

— Les misérables !… s’écria Tony Re-