Ouvrir le menu principal

Page:Verne - Bourses de voyage, Hetzel, 1904, tome 1.djvu/137

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


À cette demande, Harry Markel ne se hâta point de répondre. Nul doute que ce fût au capitaine Paxton que le Concordia eût affaire.

Mais, presque aussitôt, cette seconde question fut envoyée par le porte-voix :

« Qui commande l’Alert ?… »

Évidemment on ne connaissait du trois-mâts que son nom et on ne savait pas qui le commandait.

Donc, dans une certaine mesure, Harry Markel devait se rassurer. Aussi, comme un plus long silence aurait pu paraître suspect, il questionna à son tour, après être monté sur la dunette :

« Qui commande le Concordia ?…

— Le capitaine James Brown ! fut-il répondu par l’officier lui-même, debout sur la passerelle, et reconnaissable à son uniforme.

— Que veut le capitaine James Brown ?… demanda Harry Markel.

— Savez-vous si les nickels sont en hausse ou en baisse à Cork ?…

— Dis-lui qu’ils sont en baisse, et il va s’en aller… suggéra Corty.

— En baisse, répondit Harry Markel.

— De combien ?…