Page:Verne - Autour de la Lune.djvu/70

Cette page a été validée par deux contributeurs.


hurlant à son tour, sauta jusqu’à la voûte du projectile. On entendit d’inexplicables battements d’ailes, des cris de coq d’une sonorité bizarre. Cinq ou six poules volèrent, en se frappant aux parois comme des chauves-souris folles…

Puis, les trois compagnons de voyage, dont les poumons se désorganisaient sous une incompréhensible influence, plus qu’ivres, brûlés par l’air qui incendiait leur appareil respiratoire, tombèrent sans mouvement sur le fond du projectile.

CHAPITRE VIII

à soixante-dix-huit mille cent quatorze lieues



Que s’était-il passé ? D’où provenait la cause de cette ivresse singulière dont les conséquences pouvaient être désastreuses ? Une simple étourderie de Michel, à laquelle très-heureusement, Nicholl put remédier à temps.

Après une véritable pâmoison qui dura quelques minutes le capitaine, revenant le premier à la vie, reprit ses facultés intellectuelles.

Bien qu’il eût déjeuné deux heures auparavant, il ressentait une faim terrible qui le tiraillait comme s’il n’avait pas mangé depuis plusieurs jours. Tout en lui, estomac et cerveau, était surexcité au plus haut point.

Il se releva donc et réclama de Michel une collation supplémentaire. Michel, anéanti, ne répondit pas. Nicholl voulut alors préparer quelques tasses de thé destinées à faciliter l’absorption d’une douzaine de sandwiches. Il s’occupa d’abord de se procurer du feu, et frotta vivement une allumette.

Quelle fut sa surprise en voyant briller le soufre d’un éclat extraordinaire et presque insoutenable à la vue. Du bec de gaz qu’il alluma jaillit une flamme comparable aux jets de la lumière électrique.

Une révélation se fit dans l’esprit de Nicholl. Cette intensité de lumière, les troubles physiologiques survenus en lui, la surexcitation de toutes ses facultés morales et passionnelles, il comprit tout.

« L’oxygène ! » s’écria-t-il.

Et se penchant sur l’appareil à air, il vit que le robinet laissait échapper à pleins flots ce gaz incolore, sans saveur, sans odeur, éminemment