Page:Verne - Autour de la Lune.djvu/39

Cette page a été validée par deux contributeurs.


– Et tu pourrais manier cet outil-là devant moi ?

– Si cela t’intéresse.

– Et me montrer comment on a calculé la vitesse initiale de notre wagon ?

– Oui, mon digne ami. En tenant compte de tous les éléments du problème, de la distance du centre de la Terre au centre de la Lune, du rayon de la Terre, de la masse de la Terre, de la masse de la Lune, je puis établir exactement quelle a dû être la vitesse initiale du projectile, et cela par une simple formule.

– Voyons la formule.

– Tu la verras. Seulement, je ne te donnerai pas la courbe tracée réellement par le boulet entre la Lune et la Terre, en tenant compte de leur mouvement de translation autour du Soleil. Non. Je considérerai ces deux astres comme immobiles, ce qui nous suffit.

– Et pourquoi ?

– Parce que ce serait chercher la solution de ce problème qu’on appelle « le problème des trois corps », et que le calcul intégral n’est pas encore assez avancé pour le résoudre.

– Tiens, fit Michel Ardan de son ton narquois, les mathématiques n’ont donc pas dit leur dernier mot ?

– Certainement non, répondit Barbicane.

– Bon ! Peut-être les Sélénites ont-ils poussé plus loin que vous le calcul intégral ! Et à propos, qu’est-ce que ce calcul intégral ?

– C’est un calcul qui est l’inverse du calcul différentiel, répondit sérieusement Barbicane.

– Bien obligé.

– Autrement dit, c’est un calcul par lequel on cherche les quantités finies dont on connaît la différentielle.

– Au moins, voilà qui est clair, répondit Michel d’un air on ne peut plus satisfait.

– Et maintenant, reprit Barbicane, un bout de papier, un bout de crayon, et avant une demi-heure je veux avoir trouvé la formule demandée. »

Barbicane, cela dit, s’absorba dans son travail, tandis que Nicholl observait l’espace, laissant à son compagnon le soin du déjeuner.

Une demi-heure ne s’était pas écoulée que Barbicane, relevant la tête, montrait à Michel Ardan une page couverte de signes algébriques, au milieu desquels se détachait cette formule générale :

« Et cela signifie ?…, demanda Michel.