Page:Verne - Autour de la Lune.djvu/28

Cette page a été validée par deux contributeurs.


commencement. Dieu créa l’homme, et le voyant si faible, il lui donna le chien ! » Viens, Diane ! viens ici ! »

Diane, flattée ou non, s’avançait peu à peu et poussait des gémissements plaintifs.

« Bon ! fit Barbicane, je vois bien Ève, mais où est Adam ?

– Adam ! répondit Michel, Adam ne peut être loin ! Il est là, quelque part ! Il faut l’appeler ! Satellite ! ici, Satellite ! »

Mais Satellite ne paraissait pas. Diane continuait de gémir. On constata cependant qu’elle n’était point blessée, et on lui servit une appétissante pâtée qui fit taire ses plaintes.

Quant à Satellite, il semblait introuvable. Il fallut chercher longtemps