Page:Verne - Autour de la Lune.djvu/173

Cette page a été validée par deux contributeurs.


pareils à air comprimé, très-ingénieusement imaginés. C’étaient de véritables chambres, percées de hublots, et que l’eau, introduite dans certains compartiments, pouvait entraîner à de grandes profondeurs. Ces appareils existaient à San-Francisco, où ils avaient servi à la construction d’une digue sous-marine. Et c’était fort heureux, car le temps eût manqué pour les construire.

Cependant, malgré la perfection de ces appareils, malgré l’ingéniosité des savants chargés de les employer, le succès de l’opération n’était rien moins qu’assuré. Que de chances incertaines, puisqu’il s’agissait de reprendre ce projectile à vingt mille pieds sous les eaux ! Puis, lors même que le boulet serait ramené à la surface, comment ses voyageurs auraient-