Ouvrir le menu principal

Page:Verlaine - Œuvres posthumes, Messein, I.djvu/96

Cette page a été validée par deux contributeurs.


ACTE DE FOI


« Le seul savant c’est encore Moïse » !
Ainsi disais-je et pensais-je autrefois,
Et quand j’y pense encore et, sans surprise,
Me le redis avec la même voix,

Ma conviction, que tous les problèmes
Étalés en vain à mon œil naïf
N’ont point mise à mal, séducteurs suprêmes,
T’affirme à nouveau, dogme primitif.

La doctrine profane et l’art profane
Ont quelque bon, mais, s’ils agissent seuls,
C’est comme des spectres sous des linceuls.

La Genèse est claire, elle est diaphane,
Et par elle je crois avec ardeur
En Dieu, mon fauteur et mon créateur.