Ouvrir le menu principal

Page:Verlaine - Œuvres posthumes, Messein, I.djvu/63

Cette page a été validée par deux contributeurs.
53
varia

V


Et pourquoi cet amour dont plus d'un sot s’étonne,
Qui ferait mieux de vivre avant de s’étonner,
Serait-il à blâmer parce qu’il est d’automne,
Un automne qui veut tout entier se donner,

Tout entier, fruit et grain et le reste de vie
Et la mort dans les bras et sous les yeux chéris,
Et, depuis cette mort en extase ravie,
Ou celle que Dieu m’enverra, pauvre ou sans prix,

Revivre inaperçu dans la paix de la veuve,
Paix bénie à travers de longs et nombreux jours ?
Ah ! jeunes, puissiez- vous après vos temps d’épreuve
Concevoir dans vos cœurs de pareilles amours.


Hôpital Broussais, 7 septembre 1893.