Ouvrir le menu principal

Page:Verlaine - Œuvres posthumes, Messein, I.djvu/47

Cette page a été validée par deux contributeurs.
37
varia


Qui donc est toujours recueilli
Des absents qu’on n’attendait guère,
Qui donc a toujours accueilli ?

Ô mer douce comme mon cœur,
Ô mon cœur plus doux qu’elle encore,
Vous si durs aussi, mer et cœur,

Vous si calmes, ô cœur et mer,
Immobile mer, impassible
Cœur, — qu’attendre ici, cœur et mer,

Sinon plutôt du doux amer…