Ouvrir le menu principal

Page:Verlaine - Œuvres posthumes, Messein, I.djvu/44

Cette page a été validée par deux contributeurs.
34
varia


Tantôt se creuse, affreuse fosse,
Embarquons sans nulle peur fausse,
Sans nul regret menteur ! Se hausse

Au ciel ou s’abîme en l’enfer
Le bateau douloureux et fier
Moins que mon cœur, moins que la mer !

Or, je pars pour ma souveraine
Et reviendrai l’âme sereine,
Chargé pour cette douce reine

De diamants, de perles, d’ors !
Et bercé, mer, en tes bras forts,
Et rêvant de trésors, je dors.