Ouvrir le menu principal

Page:Verlaine - Œuvres posthumes, Messein, I.djvu/391

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
381
comme ça

s’étreignirent à nouveau, pour, après, l’homme s’agenouiller…

Alors, elle, tel le prêtre catholique, dans le sacrement de l’extrême onction, console tous les sens, rassure l’âme, asséna son frêle poing naguère armé d’une arme immonde contre un simple visage séducteur qu’elle avait déformé et qui l’avait éblouie, tua, dans cette génuflexion de lui, la tête qui avait conçu ce déshonneur là.