Ouvrir le menu principal

Page:Verlaine - Œuvres posthumes, Messein, I.djvu/338

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
328
histoires

tira de sa poche quelques croissants, et, comme honteuse :

— Bête que je suis, j’oubliais le vin blanc ! et elle cria par la porte entrouverte :

— Patron, une bouteille de blanc !

(Elle ne zézayait qu’à ses heures).

La chambre de X. était au rez-de-chaussée, séparée de la boutique du marchand de vins par seulement un court corridor. Le patron ne tarda pas à apporter la consommation demandée.

Le vin blanc bu et le chocolat absorbé, elle balaya, rangea la chambre à fond, ouvrit la fenêtre un instant.

— Maintenant, je monte à ma chambre m’habiller un peu en après-midi. Tu payes à déjeuner ?

— Et à dîner et tous les jours et ta chambre, si tu en as encore besoin.

— Tu es un gros chat bleu. J’accepte. À tout à l’heure !

X. allait se rendormir au bout de quelques minutes, quand il fut gratté à la porte.

— Entrez, cria-t-il d’une voix de mauvaise humeur.

Un éclat de rire sonna par la chambre où Marie entrait, portant une valise qu’elle déboucla.