Ouvrir le menu principal

Page:Verlaine - Œuvres posthumes, Messein, I.djvu/313

Cette page a été validée par deux contributeurs.
303
souvenirs

amitiés, de même que je me repose moins encore sur quelques haines que j’ai. Néanmoins, la généreuse inimitié me plaît, quoi qu’en souffrent mes intimités, et je tends à Laurent Tailhade une main confraternelle devers des Invectives que je ferai selon son esprit, mais peut-être encore plus méchamment, et ce ne serait pas des prunes !

J’adore énormément les sonnets dits quatorzains, dont exemple :


QUARTIER LATIN


Dans le bar ou jamais le parfum des brevas
Ne dissipa l’odeur de vomi qui la navre,
Triomphent les appas de la mère cadavre
Dont le nom est fameux jusque chez les Howas.

· · · · · · · · · · · · · · · · · · ·
Des Valaques, des riverains du fleuve Amour

S’acoquinent avec des potards indigestes
Qui s’y viennent former aux choses de l’amour.


Et ces Ballades très douces à l’humanité prise en général :