Ouvrir le menu principal

Page:Verlaine - Œuvres posthumes, Messein, I.djvu/297

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


PROJETS ET PLANS SUR LA COMÈTE

mémoires d'un veuf


À Fernand Langlois.


Ô les deux étranges courses à travers ce Paris ! Nous ne saurions, mon cher ami, vous et moi, que la chance a gâtés et sous les pas de qui notre aisance pécuniaire aplanit, jusqu’à la douceur d’un tapis de feutre fleuri et sentant bon, le sentier, pour d’autres ardu, paraît-il, de la vie, nous en faire, je le crains, une idée bien exacte. Je veux néanmoins essayer de raconter ces odyssées aussi héroïques, pour en dégager à notre usage, parle plus simple exposé possible des faits, la philosophie que je nous crois en droit d’y attendre.

L’un, « artiste-peintre », et l’autre, cette chose poète, s’étaient vus pour la première fois ce soir-là, dans un cale où un ami commun avait