Ouvrir le menu principal

Page:Verlaine - Œuvres posthumes, Messein, I.djvu/215

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
205
souvenirs

casqué du galurin des jours habillés, parent seuls (ou déparent) son visage d’adolescent ascétique avec un soupçon bonne humeur latente et d’indulgente gausserie.

Il n’a donc pas, il usurpe, mais de par l’amitié, sa place dans cette galerie de chers camarades, d’affectueux et affectionnés cadets du bonhomme un peu Jadis déjà que devient votre serviteur.

Et vite revenons à l’orthodoxie de notre titre. Aussi bien voilà qui est réalisé, car nous avons affaire.

IV


à Franklin Bouillon.

« The Jersey man wich a jolly glass in his eve ». Et c’est donc que nous partez, cher ami, pour ce London gothique, riche et select bien, plein d’arbres et de marbres, pour cette joyeuse vieille Angleterre, — Bournemouth, Lymington, Brighton, paix, repos, bénédiction ! — séjour terrible et charmant de mes années d’exubérance, de quelle exubérance ! où maintenant grandit, en sagesse, j’espère, un autre moi--