Ouvrir le menu principal

Page:Verlaine - Œuvres posthumes, Messein, I.djvu/126

Cette page a été validée par deux contributeurs.
116
varia


La mort que nous aimons, que nous eûmes toujours
Pour but de ce chemin où prospèrent la ronce
Et l’ortie, ô la mort sans plus ces émois lourds,
Délicieuse et dont la victoire est l’annonce !


Décembre 1895.