Ouvrir le menu principal

Page:Verlaine - Œuvres posthumes, Messein, I.djvu/113

Cette page a été validée par deux contributeurs.
103
varia

 
Je rêvasse toujours, je rêve à des vers mieux,
Bien mieux que ceux de tout à l’heure, vers, grands Dieux !
Pathétiques, profonds, clairs telle l’eau de roche,
Sans rien en eux qui bronche ou seulement qui cloche :
Des vers à faire un jour mon renom sans pareil
— Et dont je ne sais plus un mot à mon réveil…