Ouvrir le menu principal

Page:Verlaine - Œuvres posthumes, Messein, I.djvu/101

Cette page a été validée par deux contributeurs.


POUR E…


J’aime ton sourire
Qui m’accueille si
Gentiment ! Ainsi

Le soleil salue
L’humble fleur des champs
Échappée aux gens.

J’aime tes yeux d’ombre
Et de clarté, beaux
Comme des tombeaux

D’entants et de vierges
Et j’aime les coins
De ta bouche moins

Aimables que drôles
Pour si bien baiser
Moi, pour l’apaiser,