Page:Verlaine - Œuvres complètes, Vanier, IV.djvu/421

Cette page a été validée par deux contributeurs.
411
mes prisons

livre Jadis et Naguère, — Crimen Amoris, qui commence par :

« Dans un palais, soie et or, dans Ecbatane »


et quatre autres, dont Don Juan pipé que mon ami Ernest Raynaud, l’excellent poète, a en manuscrit primitif, sur du papier ayant servi à envelopper quoi déjà de la cantine, manuscrit mis au monde grâce au barbare procédé ci-dessus.

Une fois par jour, le matin, les prévenus, par sections, descendaient dans une cour pavée, « ornée » au milieu d’un petit « jardin » tout en la fleur jaune nommée souci, munis de leur seau… mieux et pis d’hygiénique, qu’ils devaient vider à un endroit désigné et rincer avant de commencer leur promenade à la queue-leu-leu sous l’œil d’un gardien tout au plus humain.

J’ai fait là-dessus des strophes :

· · · · · · · · · · · ·
Ils vont et leurs pauvres souliers

Font un bruit sec.
Humiliés,
La pipe au bec.
Pas un mot, sinon le cachot ;
Pas un soupir !
Il fait si chaud
Qu’on croit mourir.

Les dimanches, messe basse en une chapelle