Ouvrir le menu principal

Page:Verlaine - Œuvres complètes, Vanier, III.djvu/67

Cette page a été validée par deux contributeurs.


V


Tu m’as donné, non point à tort,
Mais certes avec juste raison,
Ce surnom d’Infernal, c’est fort
Bien : n’as-tu pas toujours raison ?

En effet, malgré la sincère,
Plus pur sincère, entière amour,
Que je te voue et tout entière,
Sincère que soit cette amour.

Mon caractère diabolique
Parfois ne sait pas abaisser
Un orgueil vraiment babélique
Qui, lui, ne veut pas s’abaisser.

Ah ! courbe-le, mon caractère,
Piétine-le donc sous le tien :
Mon cœur, t’est là pour partenaire.
Mon âme est là pour ton soutien.