Ouvrir le menu principal

Page:Verlaine - Œuvres complètes, Vanier, III.djvu/447

Cette page a été validée par deux contributeurs.


LXX

LA MONTRE BRISÉE


À Eugénie…


Dans notre vie un peu fantasque
Il n’est, je crois, rien arrivé
De plus masque et tambour de basque
Et mi-carême et mardi gras

Que cette colère venue
De quel donc prétexte vraiment ?
Qui, dès grosse erreur reconnue,
Nous rentrés de mauvaise humeur,

Me fit, sans que rien pût là contre,
D’un pied fantochement vainqueur,
Écraser cette pauvre montre
Que tu venais de m’acheter.