Ouvrir le menu principal

Page:Verlaine - Œuvres complètes, Vanier, III.djvu/433

Cette page a été validée par deux contributeurs.


LXII

CONTRE UNE FAUSSE AMIE


Les beaux sentiments,
Tout comme une armée,
Rappliquent fumants
Poudre avec fumée,

Rappliquent sans rien
Qui rappelle l’ordre,
Répliquent sans bien
Savoir où que mordre !

Mais, sachant de qui
Provient le désastre,
Poniatowsky
Mal noyé ; nul astre,