Ouvrir le menu principal

Page:Verlaine - Œuvres complètes, Vanier, III.djvu/392

Cette page a été validée par deux contributeurs.


XXXIX

ACTUALITÉ


Je trouverais très ridicules
Au lieu d’affreux que je le fais
Cette cause et tous ses effets
Qui démonteraient cent Hercules,

S’il n’était encor la Patrie,
— Non ce « pays » qu’il faut haïr
Ni son bon « droit » qu’il faut trahir —
Mais cette aveuglément chérie

Patrie à qui tous sacrifices,
Extravagants, exorbitants,
Sacrés, saints, sont dus en tous temps,
En tous lieux, malgré tant de vues !