Ouvrir le menu principal

Page:Verlaine - Œuvres complètes, Vanier, III.djvu/39

Cette page a été validée par deux contributeurs.
29
élégies

Soyons, s’il te plaît, toi, coquette, moi, bien mis,
Mangeons comme de droit, buvons comme permis,
Mais, sacrebleu ! surtout, n’allons pas perdre haleine
À tant courir…

TOI

A tant courir…N’en jetez plus, la cour est pleine.

MOI

À tant courir, disais-je, en somme, après la fin
De tout crédit, jusque chez… le marchand de vin !
Après, en un mot, comme en mille, la misère !
Voyons, de la raison un peu, c’est nécessaire,
Impérieux : pas drôle, ô non pas ! la raison,
Mais, dans l’espèce, indispensable à la maison !
Je veux…

TOI

Je veux…Tu veux !

MOI

Je veux… Tu veux ! Nous voulons.

TOI

Je veux… Tu veux ! Nous voulons.Qui donc est le maître
Ici ?

MOI

Ici ? Toi.

TOI

Ici ? Toi.Qui donc est raisonnable ici ?