Ouvrir le menu principal

Page:Verlaine - Œuvres complètes, Vanier, III.djvu/363

Cette page a été validée par deux contributeurs.



XX

COMPLIMENT À UN AUTRE MAGISTRAT
EN ARRAS


Ceci vaut le classique hexamètre. Écoutez
Religieusement, car ce sont vérités,
Ma parole sacrée, ou le diable m’emporte !

Il s’agissait de mettre un couvent à la porte
En vertu de décrets signés Jules Grévy.
Et ce fut un scandale énorme tôt suivi
D’un bien plus grand encor quand, pour le mémorable
Assaut, la garnison pourtant considérable :
Génie et train et ligne encor se renforçait
De l’importante ville forte que l’on sait,
De police rurale et de gendarmerie,
— Plus, ultima ratio, de l’artillerie.

Mais reprenons.
Mais reprenons.Aux fins de sommer « l’ennemi »
Composé de quatre vieillards, d’une demi-