Ouvrir le menu principal

Page:Verlaine - Œuvres complètes, Vanier, III.djvu/339

Cette page a été validée par deux contributeurs.
329
invectives


Ce Rod, qui n’est pas le fils du vieil Hérode,
Pourquoi donc ? Je n’en sais absolument rien,
M’a traité, lui, débutant dès son exode,
De bon écrivain, mais d’horrible vaurien…

Or je reconnais peu le droit à ce cuistre
D’apprécier ainsi mon pire et mon mieux,
Et qu’il se taise, car un destin sinistre
Est dû pour son style sentant le vieux.

Et zut à la fin (et mieux) pour ses morales
Qui ne sont qu’un tas blafard d’hypocrisies !
En toute liberté, mêmes aux immorales
Liberté, libertas aux poésies !