Ouvrir le menu principal

Page:Verlaine - Œuvres complètes, Vanier, III.djvu/335

Cette page a été validée par deux contributeurs.
325
invectives

Dont ils voulaient — bêtise infâme ! —
Nous prendre la chair avec l’âme
Sourire alors que l’on acclame
Nos drapeaux enfin triomphants !

Ô temps prochains, ô jours que compte
Éperdument dans cette honte
Où se révoltent nos fiertés,
Heures que suppute le culte
Qu’on te voue, ô ma Metz qu’insulte
Ce lourd soldat, pédant inculte,
Temps, jours, heures, sonnez, tintez !

Mute, joins à la générale
Ton tocsin, rumeur sépulcrale,
Prophétise à ces lourds bandits
Leur déroute absolue, entière
Bien au-delà de la frontière,
Que suivra la volée altière
Des Te Deum enfin redits !


Paris, 17 septembre 1892.