Ouvrir le menu principal

Page:Verlaine - Œuvres complètes, Vanier, III.djvu/329

Cette page a été validée par deux contributeurs.


IV

LITTÉRATURE


Bons camarades de la Presse
Comme aussi de la Poésie,
Fleurs de muflisme et de bassesse ?
Élite par quel Dieu choisie,
Par quel Dieu de toute bassesse ?

Confrères mal frères de moi
Qui m’enterriez presque jadis
Sous tout ce silence — pourquoi ? —
Depuis l’affreux soixante-dix.
Confrères mal frères de moi.

Pourquoi ce silence mal frère
Depuis de si longues années,
Et tout à coup comme en colère
Ces clameurs, comme étonnées,
Pourquoi ce changement mal frère !