Ouvrir le menu principal

Page:Verlaine - Œuvres complètes, Vanier, III.djvu/327

Cette page a été validée par deux contributeurs.


III

L’ART POÉTIQUE « AD HOC »


Je fais ces vers comme l’on marche devant soi
— Sans musser, sans flâner, sans se distraire aux choses
De la route, ombres ou soleils, chardons ou roses —
Vers un but bien précis, sachant au mieux pourquoi !

J’adore, autrement, certain vague, non à l’âme,
Bone Deus ! mais dans les mots, et je l’ai dit —
Et je ne suis pas ennemi d’un tout petit
Brin de fleurette autour du style ou de la femme.

Pourtant — et c’est ici le cas — j’ai mes instants
Pratiques, sérieux si préférez, où l’ire
Juste au fond, dans le fond injuste en tel cas pire,
Sort de moi pour un grand festin à belles dents.