Ouvrir le menu principal

Page:Verlaine - Œuvres complètes, Vanier, III.djvu/29

Cette page a été validée par deux contributeurs.
19
élégies

Pour, du moins, être l’escabeau riche et funèbre
De ton amour à toi flottant dans la ténèbre
Et le rêve d’un abandon définitif.
Crois-m’en. Tout autre plan d’agir serait fautif.

Donc sans plus oublier l’ingrat, que je n’oublie
L’ingrate, aime-moi, va, tout mon cœur t’en supplie ;
Aime mon sacrifice en moi, fais-moi ce don,
Et si tu ne le peux sans peine, ô toi, pardon !