Ouvrir le menu principal

Page:Verlaine - Œuvres complètes, Vanier, III.djvu/289

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


XXX


Ces quelques vers, libelle imbelle,
Commencés chrétiennement
Bien qu’un peu pédantesquement,
En somme font une fin belle.

Après avoir vagabondé,
Malgré de trop strictes promesses,
Dans passablement de prouesses
D’où leur nom sortit galvaudé,

Leur beau renom de vers bien sages
Que d’aucuns voudraient anodins,
Mais encor mieux que trop badins
Ou trop férus en tels passages,

Ils en reviennent, ces vers miens,
Contrits de toutes les manières,
Arborant les seules bannières,
Vexilla regis, en chrétiens.